Quels types de terrain en Rallye ?

- Sur un rallye, mieux vaut être adaptable et savoir faire de la vigoureuse sur tous les types de terrains. Cette variété est très plaisante mais également très exigeante physiquement !
Photos de François ROPHÉ et d’Arnaud DELMAS- MARSALET

JPG - 116.7 ko

Plage


Pour se mettre en roue, les organisateurs propose souvent un petit prologue sur une plage généralement. Gaffe aux traversée d’eau, parfois étonnamment profond . Le sable rencontré est souvent sillonné de trace très profonde type Touquet, du gaz et bien sur l’AR !

JPG - 139.3 ko

dans les fleurs


- Ainsi dans le nord c’est souvent un terrain meuble, mi- sabloneux, mais avec de multiples changement de direction le tout dans les fleurs...Grand moment de pilotage et de bonheur !

 

JPG - 44 ko

Glisse 1




JPG - 43.8 ko

Glisse 2




JPG - 48.3 ko

Glisse 3




JPG - 59.1 ko

Glisse 4




 

- On rencontre également de nombreuses pistes trés poussiéreuses, glissantes. Le couple de la 690 fait merveille et on se prend souvent le gros panard grace a des glisses d’anthologie. Gaffe tout de meme car si cela glisse en sortie de virage, c’est la même chose en entrée, l’anticipation est ici le maitre mot !

JPG - 131.1 ko

cailloux super rapide


- Plus au sud, les pistes deviennent plus caillouteuses mais également plus rapide, la 690 est ici au nirvana, les vitesses atteintes, souvent diaboliques ( 170 Km/h) si ma pauvre mère savait cela ...Trop bon !

JPG - 293 ko

cailloux rapide


- Encore plus au sud, de nombreuses portions sont souvent droites et vraiment caillouteuse. J’ai ainsi souvenir d’une ligne droite de près de 20 km ou les cailloux semblaient avoir été planté dans la dernière étape Libyenne qui nous ramenait en Tunisie. C’est parfois bien long, cela tape énorme. Un calvaire pour les jantes surtout lorsque les bibs sont usés. Pour ma part, je choisis souvent de rouler bien gaz sur le terre-plein du milieu qui à l’avantage d’être fait de pierre mobiles. La moto bouge beaucoup mais tape beaucoup moins. Faut pas essayé d’éviter, c’est bien bourrico mais plus que tu en mets, plus que cela tient !

JPG - 219.1 ko

cailloux lent


- Avec le gros cailloux, cela se complique un peu. Le trialisant avec une grosse, faut pas tortiller du popotin. Il faut se débrouiller à tirer des bouts droits surtout si les pierres se trouvent enchassée dans un terrain sablonneux. Là, c’est plus du pilotage mais du déménagement ... Sur ce Tunisie, il y aura un bout de bravoure en Lybie de 150 km de long , dantesque !

JPG - 138.7 ko

action 2


Et puis enfin, il y a le sable, loin, très loin au Sud après des centaine de bornes de marteau piqueur... C’est doux, c’est bon, c’est grand. Avec ce type de moto, vous attaquez n’importe quelle dune... On arrive presque trop vite en haut, on coupe un coup et des la crête est passée, c’est gaz dans la descente. Que du bonheur !

JPG - 145.2 ko

ça c\’est de la tomme !


- Gaffe tout de même a ne pas s’enflammer, toujours le postérieur bien en AR pour éviter la prise de Karaté classic et redoutable de Mister Dûne !

JPG - 144.5 ko

P4300083


- Toujours avoir à l’esprit que le sable peut changer de portance en moins d’un mètre. Le plus souvent c’est invisible et donc imprévisible comme sur cette photo. Tout roulait jusqu’a ce que brutalement ...



Association loi 1901 AMIS : « Assistance Médicale Inter Sport » 06.61.22.87.46 - Dr Jérôme FEUILLADE : scmn.maurin.at. yahoo.fr
Powered by Axome - création de sites Internet