Finale du WEC 09 à Saint Flour

  • Quand : 12 et 13 septembre 2009
  • Organisateur : MC Haut Cantal
  • Lieu : Saint Flour (Cantal)
Finale du WEC 09 à Saint Flour

JPG - 1.1 Mo

Nokia Sept 09 212


Le chateau d’Alleuze, tout près de St Flour.
Les meilleurs enduristes mondiaux l’auront en toile de fond lors de la liaison de la finale du WEC 2009. Pour les équipe AMIS, ce n’est pas le première finale du "MONDIAL d’enduro", mais c’est toujours les jambes un peu tremblantes que nous alignons nos HM HONDA CRF aux côtés de celle d’AHOLA. Peut être aussi un peu plus de rigueur sur la préparation de l’organisation médicale. D’abord parcequ’ici l’erreur est encore moins permise, mais également parceque nous avons à coeur de montrer aux autres nations qu’il existe des médecins tout terrain capables de couvrir une manche du WEC à la vitesse des meilleurs mondiaux. Enfin presque.
 

JPG - 101.4 ko

L’équipe Médicale du WEC


 

AMIS dans la course : le point magique

En général, le championnat du monde, c’est dur. En général, la veille du départ, les organisateurs nous proposent l’escorte de "marshalls" pour nous montrer les levrettes afin de faciliter notre progression. Bien entendu, la réponse est toujours la même : "t’inquiète, on se débrouillera." Rien ne nous fait peur, et lorsqu’on a peur, lorsqu’on fait caca mou tellement on appréhende, on ne le montre jamais.
Pour le coup, les avertissements de l’organisateur étaient on ne peut plus fondés. Le vendredi soir, au restaurant, un des piliers du MC haut Cantal nous avertissait de prendre grand soin à nos crampons de roues côté gauche.
Le samedi l’ampleur de la difficulté nous est vite apparue : FEUILLADE, ex garenne, m’a passé le relai à 11 heures, après avoir fait un tour au cul des juniors. Le visage marqué, il nous que c’est dur. Effectivement, c’était réellement difficile. Et c’est dans la souffrance que tous les binômes AMIS ont terminé cette première journée. Une journée de devers autour d’un barrage... Et de descentes terribles.
Dans la souffrance et le panache. Notamment au point magique (vulgairement appel point spectacle). Au point magique, nous avons fait de notre mieux :
- LEVEQUES, à l’arrêt en pleine difficulté, s’est fait percuté de plein fouet par un David KNIGHT montant ce mur de rochers ventre à terre. Résultat : le LEO VINCE de la 300 HM de NO SOUçAILLE façon compression de César.
- FEUILLADE, en quadra fougueux, accompagné d’un Philippe DASSE plein d’ambition, a mis sa HM en orbite : deux saltots avant de retoucher la planète.
- BARRAUD, en vieux renard qui ne lache rien a fini dans la douleur, en gardant le sourire. Content.
- Quant au Docteur ALBOUY, en gentleman driver, a préférer gérer la médicalisation des spéciales plutôt que de prendre le risque de froisser sa belle tenue rouge dans un parcours de liaison des plus scabreux.
 
Le dimanche a été plus serein : le parcours ne nous était plus inconnu et d’autre part, il avait été amputé de quelques descentes.
Une belle finale, merci au MC Haut Cantal.
 

JPG - 19.9 ko





 

Et pour le médical

Nous n’avons pas chomé non plus sur le plan des soins.
Environ 20% d’abandons chez les concurrents.
Une fracture de clavicule dès le prologue du vendredi soir.
Une autre dans le premier passage de l’X’TREM 5 minutes après le départ du samedi matin.
La chute de Romain BOUCARDEY 1 mètre avant les cellules d’arrivée de l’X’TREM. Abandon sur probable entorse de genou alors qu’il était troisième.
L’intervention la plus spectaculaire fut l’hélitreuillage d’un spectateur victime d’une fracture du péroné.

Martial DELORME



Association loi 1901 AMIS : « Assistance Médicale Inter Sport » 06.61.22.87.46 - Dr Jérôme FEUILLADE : scmn.maurin.at. yahoo.fr
Powered by Axome - création de sites Internet