Chpt de France 08 à Brioude

  • Quand : 20 et 21 septembre 2008
  • Organisateur : MC brivadois
  • Lieu : Brioude
Chpt de France 08 à Brioude
Jean Louis FIGUREAU. "E", "A", "U" à la fin comme drôle d’oiseau. Les initiés et les historiens le connaissent. C’est lui qui à inventé l’enduro. Plutôt c’est lui qui a organisé le premier enduro en France. C’était le 12, le 13 ou le 14 juillet 1972. Et ça se passait à Brioude.
Alors chaque fois qu’on le croise FIGUREAU, on lui demande de nous raconter les années 70. L’époque où en deux jours tout était réglé pour organiser une course. L’époque où il était pilote d’usine BPS et faisait en même temps des études d’arracheur de dents.
Les 10 membres d’AMIS sont donc un peu fiers et émus lorsqu’ils arrivent à Brioude pour rouler sur une manche du France.
Ce d’autant que la plupart connaissent plutôt bien le pays. Dans le désordre, avaient été retenus dans le casting :
BARRAUD le cardiologue Docteur es médicalisations de courses motos en Auvergne.
LEVEQUES le Léon SCHWARTZENBERG de la médecine d’urgence, toujours accompagné de MAURIN, son garde du corps.
Gilles DURAND secouriste détaché de l’éducation nationale.
Petite Fourche en pleine préparation du DAKAR, en forme comme jamais. Et qui mine de rien domine sa fougueuse et insolente 250 WRZ 2 temps.
GROUICK, médecin défroqué qui reprendra peut être le travail un jour. Rien n’est sur. Pour avoir eu le privilège de rouler à ses côtés le samedi, sachez que ce grand magister des vieilles brêles ne s’en laisse pas compter au guidon d’une WRF de 2008.
ESTRADE, kiné, ostéopathe, inventeur du PHLYCSTOP.
ALBOUY, le poète maudit, parfois incompris même par ses plus fervants lecteurs (Cf. article concernant l’AVEYRONNAISE CLASSIC).
RIVEMALE, notre président au charisme certain.
Et moi même, à la retraite motocycliste il y a encore un mois. Reparti comme en 14 grâce à un Professeur de radiologie qui m’a injecté je ne sais quoi dans l’échine pour me remettre d’aplomb.
Deux jours de beau temps, avec des chemins à tomber à la renverse. Ni trop, ni trop peu d’humidité. Un terrain très doux le samedi, plus cassant le dimanche. Comme à Mende l’année dernière, un CH serré de 18 minutes. Pour des manchots comme nous, faisable le samedi. Beaucoup, beaucoup plus difficile le dimanche avec des chemins qu’on peut honnêtement qualifier de défoncés. A priori, chez AMIS, seul ESTRADE "pointait" à l’heure en réussissant à sucer la roue des juniors du début à la fin du CH.
Trois belles spéciales avec de l’espace, des hectares permettant d’avoir des tracés aérés. Un peu comme si c’était le bon dieu qui les avaient faites en créant le monde.
Enfin, si vous souhaitez connaître le vainqueur, il vous faudra entrenprendre de longues études. Personnellement je n’y comprends rien : les motos auront bientôt des numéros de course à 6 chiffres. Elles partent tantôt dans un sens, tantôt dans un autre. Les catégories sont innombrables, certainement en fonction du tour de taille des pilotes, de la marque de leur pneu arrière. D’autres critères sont certainement pris en compte, mais la fédé ne nous dit pas tout. Toujours est-il que de fait, il y a pleins de gagnants.
Un coup de chapeau à Nicolas PAGANON qui commence à réellement rouler fort, terminant second derrière PICHON dans la catégorie des gros 4T que même pas j’envisage de conduire un jour tellement ça envoie.
Martial DELORME

 

Ce week end, AMIS s’est retrouvé sur le territoire historique de l’enduro.
Le mythe des années 80, avec ses figures légendaires a plané sur nos têtes pendant 2 journées magnifiques. Le MC BRIOUDE nous a gâté.
Les Brivadois ont bien fait les choses, un parcours plaisant et usant à souhait, ponctué de 3 magnifiques spéciales sublimes à rouler.
22h30 Vendredi soir, une partie de la fine équipe d’Amissiens, se retrouve dans Brioude et décide qu’un peu de gastronomie serait la
bienvenue. Problème, c’est que Brioude passé 22h, c’est le désert point de vue resto…. Ce sera donc Cheeseburger / frites pour tous.
Samedi 6h, P…tain de réveil, petit déjeuner avalé en vitesse, revue de troupe devant le dispensaire et départ pour répartition efficace des binômes sur le tracé sous l’œil vigilant de Pascal BARRAUD dit « renard argenté ».
Les Elites font le spectacle sur les spéciales en ‘Pearl harbourant’ les appuis dans tous les sens.
Une journée calme sur le plan médical, avec une clavette dégommée et Manu ALBEPART qui souffre d’une épaule. Un peu de bobologie le soir.
Nous clôturons les affaires dans une auberge par un repas gargantuesque. Une bonne nuit de sommeil ne sera pas de trop pour faire passer ces km de marteau piqueur.
Dimanche 6h, P…tain de réveil, p’tit déj., il faut faire des réserves….
Beau temps, nous attaquons des chemins un poil défoncés qui mettent à mal nous petit bras déjà bien émoussés par l’effort de la veille.
Les Elites sont toujours au taquet et dynamitent le moindre rebord de terre, un régal pour les yeux, et un dur retour à la réalité quand à notre niveau….Il faut travailler les appuis !!!
Pas de gros crash, une journée nickel sur le plan médical.

Encore une fois le MC Brivadois a su profité de son expérience pour organiser un championnat de France tip top.
Des liaisons alternant l’intense et le roulant, des spéciales rapides mais peu dangereuses, et en plus le soleil était de la partie.
Encore une fois nos partenaires nous ont permis de réaliser une prestation de qualité, nos Amissiens motivés sont prêt pour la prochaine épreuve…

Stéphane MAURIN



Association loi 1901 AMIS : « Assistance Médicale Inter Sport » 06.61.22.87.46 - Dr Jérôme FEUILLADE : scmn.maurin.at. yahoo.fr
Powered by Axome - création de sites Internet