THE RACE 08

  • Quand : 23 et 24 février 2008
  • Organisateur : Montocel racing
  • Lieu : Noirétable (Loire)
THE RACE 08

Première course du genre. En même temps un retour aux origines de l’enduro. Un homme aux manettes, à la régie finale : Vincent RIGAUDIAS. Deux jours de course pour un vainqueur.
 
Arrivée le vendredi soir, dans une ambiance feutrée, rien à voir avec la foule du mondial d’enduro en ce même lieu.
L’Homme, de nature timide, ne s’aventure guère en terre inconnue. Ainsi, seuls les "vrais" étaient là : les lozériens du MCL, les auvergnats de chez TM ou EUROBOOST, PLANET et sa grosse autrichienne, la SIMA emmenée par Sébastien GUILLAUME... et les gars d’AMIS.
Repas au casino, moquette tellement épaisse que tu vois pas le bout de tes souliers et paella spécial sportif pour pas avoir l’estomac lourd le lendemain.
 


 
Départ le samedi pour un enduro genre championnat de France pour les liaisons. Deux banderollées et une ligne. Rapides les spéciales, belles.
Trève entre 14 et 16 heures et nouveau départ pour trois boucles de 1 heures.
Là c’est plus pareil, c’est du "mètre compte triple", comme au scrable. Des montées et des descentes comme dans le grand huit. Pas un bout de roulant pour attraper le camel-back et boire un coup.
On termine à la nuit, rincés, limite hallucinés : ANNEQUIN soutient avoir vu un sanglier énorme traverser devant sa roue en pleine nuit. ESTRADE réfléchit 30 secondes et nous confie qu’il était sur ses gardes quand à l’éventualité d’un passage de cerfs. Moi, pour une fois, je ferme ma gueule. Ce soir, sont trop forts ces deux là.
Diner digne d’un banquet : truffade, charcuterie et pinard. 7000 calories chacun. En fin de repas, ESTRADE avoue avoir aussi bien mangé que chez ADESSO.
 



Des pierres comme des buffets de cuisine !

 
Malgré que le départ ne soit donné qu’à 10 heures le dimanche matin, on ne se bat pas pour grimper sur nos vigoureuses : David et moi faisons le tour du matin à un train de sénateur. Encouragés par la cloche qui est toujours placé là où "ça craint". Le parcours a été modifié, plus précisément, les passages difficiles ne sont plus les mêmes. C’est encore pire !
L’après midi, on reste en fermeture pour les deux tours non stop : victoire pour PLANET. Indiscutablement le meilleur. Sur que dans des grosses grimpettes il arrive à prendre plus de 40Km/h.
Une formule originale, bien pensée, bien organisée, encore, encore, encore des comme ça.
 


Vous reconnaissez le chauve barbu à droite de David et moi ?

 



Ostéopathe et roi du roulement

 

Martial DELORME



Association loi 1901 AMIS : « Assistance Médicale Inter Sport » 06.61.22.87.46 - Dr Jérôme FEUILLADE : scmn.maurin.at. yahoo.fr
Powered by Axome - création de sites Internet